Skip to content
interior living room

IKEA DELAKTIG, économie circulaire et aluminium

IKEA, le plus important détaillant de meubles au monde, a invité le designer industriel Tom Dixon pour discuter autour d’un projet spécial. Tous deux ont contribué avec leurs idées. L’aluminium les a réunis.

Ce projet spécial s’est transformé en IKEA DELAKTIG, une plateforme de produits basée sur les principes de l’économie circulaire. Plus simplement, il s’agit de meubles modulaires qui peuvent être démontés et réarrangés en meubles complètement différents.

« L’aluminium est le catalyseur de DELAKTIG », déclare James Futcher, chef créatif chez IKEA. 

« Au départ, de nombreuses idées ont été étudiées puis Tom a présenté cette idée de défier la façon dont les canapés sont fabriqués aujourd’hui. Et nous avons réalisé que l’aluminium pouvait nous aider à créer une plate-forme qui pouvait changer au fil du temps, au fur et à mesure que votre vie changeait », explique James Futcher. « Nous voulions également utiliser un matériau solide et durable auquel vous pourriez facilement ajouter des choses.

C’est là qu’est née l’idée d’un canapé open-source. Une fois que nous avons commencé à travailler avec le matériau, nous pouvions facilement constater les possibilités d’utilisation des rainures dans l’aluminium pour le montage des produits ».

Finition anodisée naturellement

L’aluminium est le matériau idéal pour DELAKTIG car il est léger et solide, et parce que l’ajout de caractéristiques est facile une fois que le métal a été extrudé en un profilé. « Son aspect est également agréable », ajoute James Futcher.

La finition pour le cadre est un processus naturellement anodisé. Cette couche supplémentaire sur la surface de l’aluminium le rend plus résistant aux rayures et le protège de la corrosion. Les cadres de fenêtres utilisent généralement l’anodisation naturelle pour la finition.

Et c’est justement l’objectif : Que les produits DELAKTIG puissent être réutilisés au lieu d’être jetés. Qu’un canapé puisse être transformé en une chaise, une chaise en un lit. Et ainsi de suite.

« J’espère voir le lit ou le canapé dans 20 ans être utilisé pour un usage complètement inattendu que je n’avais pas prévu en premier lieu. Ce serait un succès », conclut Tom Dixon.

Recommended for you