Skip to content
men in a bike shop, studying an aluminium frame

Pourquoi ne pas utiliser de l'aluminium pour construire le vélo vous-même ?

« J’ai créé ma marque de vélos parce que personne ne vendait celui dont j’avais envie, » explique Craig Gaulzetti. Son entreprise a accéléré grâce à l’aluminium.

Concepteur et fabricant de vélos de course sur mesure basé à Boston, Craig Gaulzetti utilisa la fibre de carbone pour ses premiers prototypes, mais il se rendit compte ensuite que le matériau composite limitait les angles et les dimensions qu’il pouvait utiliser. Il se mit alors à utiliser de l’aluminium.

Personnalisation grâce à l’aluminium

« Avec l’aluminium, je peux créer un nombre illimité de designs, dit Craig Gaulzetti. Cela ouvre tout un champ de possibilités de personnalisation ultérieures, pour adapter les vélos aux besoins de mes athlètes. »

Craig Gaulzetti s’est mis au vélo lorsque ses parents ont quitté son Massachusetts natal pour s’installer en Belgique quand il avait 13 ans. Il a même tenté sa chance comme coureur professionnel. Plus tard, alors qu’il faisait des études universitaires aux États-Unis, il décrocha un travail dans un magasin de vélo local et il y resta pendant 13 ans, même après avoir obtenu une maîtrise d’anglais à l’Université de Harvard.

« Je me suis beaucoup investi dans l’industrie du vélo, j’ai créé des équipements, dessiné des cadres et travaillé avec différents constructeurs du monde entier, dit-il. Finalement, j’ai créé ma propre société de fabrication de vélos parce que personne ne vendait celui dont j’avais envie. »

Maintenant, tous ses vélos sont fabriqués sur mesure.

Soudage par friction rotation, un procédé passionnant

Pour Craig Gaulzetti, les nouveaux alliages d’aluminium avec lesquels il travaille lui permettent de faire des vélos dotés d’une qualité de roulement exceptionnelle. « Mes clients me disent toujours qu’ils n’ont jamais eu de vélo aussi confortable, » dit-il.

Depuis qu’il s’est mis à construire des vélos, en 2007, il en a vendu environ 250 unités. Il les conçoit lui-même, puis travaille avec différents artisans – ateliers d’usinage, fournisseurs de tubes, soudeurs, opérateurs CNC – pour la fabrication.

« Cela dépend vraiment de leur aptitude à travailler avec les matières que je veux utiliser, dit-il. J’espère travailler avec une entreprise telle qu’Hydro sur certaines des technologies de soudage par friction rotation qui voient le jour actuellement avec l’aluminium. Cela devrait donner lieu à de très grandes avancées concernant les capacités des vélos et comment ils peuvent être construits pour être à la fois solides, légers et réactifs. »

Recommandé pour vous